La saison en 1 clic !

Événements et spectacles, tout y est !

Marionnettes
Dès 8 ans - 35 min

J'y pense et puis...

Pour les grands

  • 2019
    • mars
      • Sam 30 Mar 15h00
      • Sam 30 Mar 17h00
      • Sam 30 Mar 18h00
    • Conception, mise en scène, scénographie
      et marionnettes Alain Moreau
      Participation au scénario Laura Durnez,
      Bao Ngouansavanh et Dorothée Schoonhooge
      Interprétation Laura Durnez, Dorothée
      Schoonhooghe ou Bao Ngouansavanh
      Régie Jérôme Lenain
      Création musicale Max Vandervorst
      Éclairages Jérôme Lenain
      et Bao Ngouansavanh
      Costumes des marionnettes
      Céline Robaszinski
      Construction du petit camion
      Sébastien Boucherit
      Stagiaires Monelle Van Gyzegem,
      Carine Delberghe

alain moreau – tof théâtre


Ce spectacle résonne comme un plaidoyer pour notre humanité.

Aux confins de la marionnette, du théâtre d’objets et de l’art forain, ce spectacle aborde un sujet terriblement d’actualité. Face aux tragédies humaines qui se déroulent sous nos yeux, le Tof Théâtre veut ici sensibiliser les enfants et leurs parents à la délicate problématique de l’exil et des migrations. Toujours avec ce sens du décalage qui fait la signature de la compagnie, Alain Moreau imagine un spectacle hors normes pour marionnettes et objets hétéroclites.

Tout se joue dans un camion où le public est invité à entrer avec sa caisse ou sa table à repasser, sous le regard vigilant des déménageurs. Que se passera-t-il lorsqu’un passager clandestin sera découvert ? Acceptation humaniste ou rejet par peur de l’autre ? La question est posée à chacun… Une nouvelle fois, le Tof Théâtre choisit de nous bousculer avec inventivité et finesse. Dans un spectacle qui, sous une forme ludique et militante, révèle une poésie incroyablement vivante.

Tarif spécial : 3€ la place.
Attention, jauge réduite !

Tof Théâtre

Remerciements à Niels Gryspeirt, à Flavia Armenzoni Teatro delle Briciole, à Alexandre Caputo et au Théâtre National, au CCBW et au Festival Ottokar, au Centre Culturel de Genappe, à Patrick Masset et au Théâtre d’Un jour, à Wenceslas Kaboré et à tous nos spectateurs cobayes qui sont entrés dans notre camion durant notre long voyage de création et dont les avis nous ont été bénéfiques.

Vous aimerez aussi

La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×