1. Accueil
  2. Le Blog
  3. Suivez le guide !

La saison en 1 clic !

Événements et spectacles, tout y est !

-

Suivez le guide !

Tout au long de l’année nous ouvrons les portes de la grande salle aux spectateurs de tous âges, et quelques fois sur la saison nous en soulevons le rideau, laissons les regards se poser sur les petits secrets du théâtre… Le temps d’une visite nous pouvons alors voir ce qui se trame en coulisse.

Cette semaine nous proposons de nouveau à quelques groupes de visiter le Grand Bleu et de découvrir l’envers du décor.

 Retour en images

Passer des espaces ouverts au public (hall, bar, espace lecture, etc.) aux espaces de jeu, aux coulisses pour arriver aux espaces techniques.
Voir le Grand Bleu autrement, changer de place pour comprendre les enjeux et le travail d’une équipe dans l’accueil d’un spectacle.
S’amuser des anecdotes et des superstitions
Alors que certains murs du Grand Bleu (dont la loge des comédiens !) sont d’une couleur proche du vert, nous découvrons que celle-ci porte malheur ?!
A chaque pays sa superstition. En France c’est le vert qui porte malheur mais en Italie c’est plutôt le violet, en Angleterre le vert et le bleu, et en Espagne le jaune.
L’origine de la couleur verte comporte plusieurs croyances. Cette superstition aurait pour origine les dispositifs d’éclairage du XIXème, qui ne mettaient pas en valeur les tonalités de verts. La deuxième hypothèse serait liée à l’effet toxique qui émanait de l’oxyde de cuivre ou du cyanure utilisés pour teindre les costumes en vert à l’époque, qui provoqua la mort de plusieurs comédiens. La dernière superstition proviendrait du fait que Molière serait mort dans un costume vert…
Le saviez-vous ?
Le secteur du spectacle vivant regorge de mots et expressions amusantes. Un glossaire technique mais souvent très poétique : plan de feux, banane, rasant, douche, des projecteurs munis de couteaux, guinde, une allemande, une italienne, filage…
Petite histoire :
IMG_2994Au théâtre on ne dit pas droite ou gauche mais côté cour ou côté jardin. Cette appellation date du XVII e siècle quand la Comédie Française, troupe de théâtre officielle du roi, donnait des spectacles dans la salle des machines du Palais des Tuileries. En effet, le côté gauche qui donnait sur le jardin du Palais est devenu le côté jardin et le côté droit qui donnait sur la cour est devenu le côté cour.
Ainsi, lorsque l’on est face à la scène Jardin sera sur notre gauche, Cour sur notre droite… et pour s’en souvenir pensons à J.C. (Jésus Christ, Jules César, Julien Clerc ou mon cousin Jean Christophe).
La version de votre navigateur est trop ancienne

Pour afficher de manière satisfaisante le contenu de ce siteTélécharger Google Chrome

×